Dans la voiture, dans la cuisine, sur la plage blah blah blah. Toujours les mêmes lieux qu’on vous conseille pour pimenter votre vie sexuelle. Mais comme on sait que vous êtes des gros cochons un peu trop spontanés, on donne une liste non exhaustive des lieux où il vaut mieux éviter de faire l’amour. Alors que tout le monde remballe, la fête est finie !

Numéro 1 : Dans le lit de tes parents. Pendant qu’ils dorment.

À 4 dans un lit, c’est plutôt serré. Tes chances de toucher les bourses paternelles passent de 0 à 100 très vite. Et de toute façon c’est tout simplement dégueulasse. D’ailleurs nous regrettons d’avoir écrit ce numéro 1.

Numéro 2 : En cours de physique-chimie.

La pipette. La pissette. La burette graduée. L’erlenmeyer. Ça, ça te donne des idées bien sales. Et en y réfléchissant bien, avec la hauteur des tables des salles de physique-chimie tu peux sûrement refaire les scènes que tu vois sur les internets. Oui sauf que non. Le risque de te prendre un tube à essai dans le fondement est beaucoup trop grand. D’ailleurs tu as déjà assez mal au cul à force d’être assis sur ces tabourets en fer.

Sans-titre-1

Numéro 3 : Dans la jungle.

C’est toi qu’on appelle “l’Anaconda” dans le milieu ? Non. Non toi c’est plutôt “l’asticot” ou “le ver de terre” si tu as le vent dans le dos. En revanche, il y en a un qui s’appelle vraiment anaconda et qui va te montrer qui a la plus grosse une fois t’avoir mordu, entouré et étouffé un peu plus fort à chaque expiration pour finir par t’avaler tête la première sans même te mâcher. Tu y réfléchiras à deux fois avant de faire ton Tarzan avec ta Jane.

Sans-titre-

Numéro 4 : Pendant le conseil de Koh-Lanta.

Tu as faim, tu dors mal, tu as perdu 15kg, tu as la chiasse et les bourses bien pleines. Tu as tout envisagé pour te soulager : un morceau de manioc bien profilé, un crabe, ta gourde ou même le totem qui fait bien sa cochonne avec ses jambes écartées. Mais tu penses enfin avoir trouvé le bon moment : pendant le prochain conseil avec Denis Brogniart. Et tu y crois quand il te dit : “Prenez votre sac, allez récupérer votre flambeau et venez me rejoindre”. Oh bordel, il en veut le Denis Delajungle ! Tu t’approches de lui et de sa chemise bleue lorsqu’il te dit : “Les aventuriers de la tribu Kikimou ont décidé de vous éliminer et la sentence est irrévocable”. Raté.

Tu n’as plus qu’à repartir la queue entre les jambes.

Numéro 5 : Dans le métro.

Attention ! Ne mets pas tes mains sur la porte, tu risques de te faire pincer très fort.” C’est tout aussi valable pour ton zizi ou ton minou. En plus d’être dangereux et pas très hygiénique, c’est un coup à faire chier tout le monde. Et oui. Premièrement tu vas prendre les sièges à 4 alors que vous êtes deux et ça c’est pas très sympatoche. Deuxièmement, c’est un coup à ce qu’une personne tire la sonnerie d’alarme, ce qui arrêtera tout le trafic pendant quelques minutes ET ÇA C’EST EXCESSIVEMENT ÉNERVANT ! Alors merci de ranger Pau-Paul et Paulette sans oublier de faire attention à la marche en descendant du train.

ans-titre-1

Numéro 6 : Pendant les Journées du Patrimoine, en prison.

Tu veux te culturer et en même temps pimenter la vie sexuelle de ton couple ? Rien de tel que le parfum du danger et le frisson de l’interdit pour rendre ta matraque aussi dure que celle d’un maton. Au début tu penses que ça va le faire quand des mecs t’accueillent avec le sourire en te proposant une visite de la prison. Sache que cette visite privée se terminera par une découverte des extraordinaires faïences post-moderne de la douche. Et si la visite était gratuite, c’est le moment où tu vas prendre cher.

N’oublies pas ta savonnette, on se charge de t’envoyer des oranges.

Numéro 7 : Dans le musée de Cristiano Ronaldo sur l’île de Madère.

Bem-vindos ao Museu CR7 ! Traduction : Bienvenue et entrez donc dans la gueule pourrie du foot business où vous respirerez l’air de la vanité pour être digéré par les acides de l’orgueil puis finalement expulsé par le trou du cul de l’égocentrisme.

Mais bon, chacun son truc. Si les tablettes de chocolat de Christian Raunalde accompagnées de son joli paquet en slip vous donnent envie de la mettre au fond, allez-y  ! Mais faites tout de même attention à ne pas vous taper une morue poilue dans une valise en carton qui écoute du Fado sur un chantier en buvant une SuperBock avec un chapelet tatoué sur le cul, ce serait un peu trop cliché.
Sns-titre-1

Numéro 8 : Dans la pub Carrefour

J’OPTIMISME !! Oui on l’écrit avec deux points d’exclamation pour bien marquer l’air con avec lequel il est utilisé. Ces pubs qui respirent le vrai (mais qui chient le faux) toi ça te rend heureux et te donne envie de croire en l’humanité, qui elle ne croit plus en toi. Alors tu te dis que ce serait une bonne idée de faire ton affaire en arrière plan, à côté de Catherine qui trouve ça génial de payer ses citrons moins chers, ou de Cindy et Julie qui adorent les smartphones qui prennent des photos. Encore une fois, oui mais non. Car en plus de t’afficher dans une pub pathétique, tu vas montrer à quel point tu es un mauvais coup et qui plus est dans une pub pathétique. Et on s’arrête là, car on optimisme plus du tout.

Comments

comments

A propos de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.